Débuter la piste ? OK, mais je m’habille comment ?

Ah, chouette ! En voilà, une question de fille ! Et c’est forcément la féminine du team qui prend la parole pour partager avec vous son retour sur expérience et son point de vue chiffons !
Pour éviter le fameux « chéri, j’ai rien à me mettre », on a quelques astuces à partager avec vous 😉

Cuir, cuir, cuir, …
Mais pas moustache !
Oui, sur piste, c’est évident, mais c’est cuir pour tous !
Pourquoi ? Car c’est la matière la plus efficace contre l’abrasion, et donc qui protège le mieux votre petite peau, même en cas de glissade à grande vitesse ..!
Les coupes des équipements cuir / piste sont aussi en général avec des double coutures et des points spécifiques, qui permettent de bien résister au déchirement et à l’arrachage, toujours en cas de glissade imprévue !

Vous trouverez des équipements de très bonne qualité chez les grands manufacturiers usuels (Alpinestars, Ixon, Dainese, Furygan, …). Pour savoir ce qui vous va, pas de secret : il faut essayer ! Chaque marque a ses spécificités et coupes et il faut bien savoir ce qui vous va ou plait avant d’investir !
Idem, combi ou blouson relié à un pantalon de piste par une fermeture éclair. Si l’option 2 est tolérée en roulages et stages (mais pas en course ..!) je préfère néanmoins la combinaison qui évite tout risque d’arrachaqe (et donc de pizza du dos ..!) lors d’un tête à tête avec le bitume !

 

 

Pour nous les filles, c’est parfois un peu plus compliqué que pour nos amis masculins : certaines marques font des modèles canons pour hommes mais se sentent obligés d’aller nous coller des fleu-fleurs ou du rose sur tous les modèles cintrés ..! Alors, là aussi, on part en chasse du bon modèle : le looké ET confortable !

C’est votre première combi ? Vérifiez bien deux détails :

  1. la place disponible aux genoux ! Certains modèles – notamment des pantalons à zipper et des modèles pour nanas – ont des coupes beaucoup trop près du corps aux genoux et, si cela flatte la silhouette, c’est en revanche gênant (voire douloureux ..!) une fois en selle, en raison des frottements contre la peau des genoux lors des déhanchés ou du fameux « genou par terre ».
  2. Avoir un maximum de zones strech pour un confort optimal et être sûrs d’être libre de ses mouvements sans contrainte !

Pour une combi, si vous trouvez une occasion top qui vous va (et dont vous êtes 100% sûrs de l’hygiène) vous pouvez foncer !

Pour ma part, je roule aujourd’hui dans une Alpinestars rouge / blanc / noir que j’ai eu un mal de chien à trouver et que j’ai du aller chiner en Allemagne ! (mais qui est du coup complètement assortie à Brittie 😉 )
Le cuir a été / est un poil long à faire et assouplir, et j’ai souvent une pensée émue pour mon ancienne Ixon dans laquelle j’étais comme dans une pantoufle .!

Et bien entendu, une combinaison sans une dorsale n’est pas très utile 🙂 Pour protéger vos vertèbres, il est obligatoire de rouler avec une protection dorsale, homologuée et ajustée !
La dorsale peut être une coque en plastique, ou un modèle plus court en D3O, ce fameux matériau orange mou qui durcit au moindre choc ! Là aussi, une bonne occasion peut être une chouette idée !

Vous voulez découvrir la piste mais n’avez pas envie / besoin / le budget d’acheter une « combard » neuve ? Bonne nouvelle ! Des organisateurs comme la DRRS / De Radigues Riding School prêtent des combinaisons neuves et canons (bravo et merci Ixon !) aux stagiaires 😉 Du coup, la vie est belle et on a plus d’excuses pour ne pas démarrer la piste 😉

Et la tête, alouette ?
Je ne vous ferai pas l’affront de préciser qu’il est indispensable de partir avec un casque intégral homologué, en bon état, n’ayant jamais chuté, et ajusté ! …
Et si vous n’en avez pas, achetez en un ! Pas de bras, pas de chocolat ! On ne rigole pas avec la tête ..! Preuve en est, il y a quelques semaines encore sur le roulage où nous nous trouvions, un pilote à chuté sur le paddock et sans casque et s’est fait extrêmement mal …  !
Pareil, si vous avez un vieil intégral qui vous tombe sur le museau au fond du garage, oubliez-le ! Pour le circuit, on doit regarder loin, voir loin et ne pas être gêné par des accessoires mal adaptés ! Un casque trop grand, ou qui vous tombe sur le museau, c’est dangereux en plus d’être inefficace !

Donne moi ta main
Et sur les mimines, pareil : du bon matos ! Des gants homologués, avec des coques pour protéger les articulations, et des manchons pour ne pas se brûler les poignets en cas de glissade sur le bras !
Certaines marques proposent un petit truc plutôt top : les deux derniers doigts sont cousus ensemble ! Pourquoi ? Pour éviter de se retourner l’auriculaire (oui oui, le petit doigt) en cas de pépin ! Promis, ça ne gêne pas ..!
Si vous devez acheter une paire de gants, pensez-bien à vérifier la souplesse de la peau et du cuir ; des gants un peu raides ou trop petits en piste vous feront vite des ampoules à usage régulier.
Pour ma part, je ne troquerai pour rien au monde ma paire de Ixon noirs, aussi doux à porter qu’un bébé poney à caresser ! Ma première paire de gants était justement trop petite et un peu raide, je parle donc en connaissance de cause 😉
Bon, un petit appel du pied à certaines marques quand même ; si les rayons de gants pour hommes sont remplis de beaux et nombreux modèles aux coupes et déco très sympas, avouons que le rayon des nanas est un peu plus pauvre, et souvent avec des reliquats de fleurs et de rose à droite et à gauche ..! Allez les marques, on veut aussi des modèles sport et techniques, sans fanfreluches partout 😉

La piste, c’est le pied
Et bien sûr, des BOTTES ! Des bottes racing, homologuées pour la piste, qui montent et protègent bien la malléole ! Pour en avoir eu une cassée sur la route, je vous assure que ce petit bout d’os de l’articulation de la cheville est bien précieux et bien indispensable !
Suivant les budgets, vous pourrez trouver de tout : de l’entrée de gamme qui « fait son taffe » à la paire d’Alpinestars Supertech avec articulation de la cheville et chausson amovible ! Le pied, on vous dit !
Et si j’ai eu quelques soucis à assouplir ma combinaison Alpine, je vous assure que mes bottes chez eux (SMX-plus, avec lacets de serrage et cheville articulée) sont des PANTOUFLES !

Seul soucis pour nous les nanas, ou pour les mecs qui font du 47 et plus : vous ne trouverez presque jamais de modèle haut de gamme / technique en stock en boutique !

« Oui mais vous comprenez, les marques n’en font pas beaucoup car ils n’en vendent pas ». Oui, je comprends. Mais devoir commander des bottes et les attendre 6 semaines quand on met du 39, sous prétexte que c’est une taille de fille et donc qu’on en vend peu, c’est un peu fatigant.
Une anecdote perso ; lors des essais qualificatifs au Mans lors de la Women’s Cup, un soucis de position de mon pied droit a fait frotter mes bottes au point de les trouer. Oui, trouer. Pas le slider de botte à changer, non ; la paire complète.
Mais, au Mans et lors des 24 Heures Moto, je me suis dit que trouver des SMX-Plus allait être un jeu d’enfant … Eh bien j’ai fait TOUS les magasins du Mans et suis rentrée bredouille ! Un magasin m’a même dit « oui mais en 39 j’ai ce modèle (une paire bonne pour de la balade dans le Venin, en deux mots), c’est plutôt ça qu’on vend aux files d’habitude » ….!!!!! Euh … Attends, je suis une nana et donc j’ai pas le droit de rouler, même un peu fort, et d’avoir une paire de bottes techniques !? Pour les filles, il y a le modèle d’entrée de gamme, et pour les mecs, des modèles de pilotes ..!? Bref, tout ça pour vous dire, que les bottes, il faut les essayer, et parfois s’armer de patience pour avoir enfin la bonne paire de la bonne pointure pour nous les filles !

 

J’ai Skeed t’faut !
Bon, trêve de plaisanterie. Un dernière astuce de demoiselle qui tient à sa peau, et qui préfère les pizzas au resto que sur son épiderme ..! Même si rien d’obligatoire d’un point de vue règlementaire, investissez dans une sous-combi ou une tenue technique première peau qui absorbe la transpiration (oui, la moto, c’est un spot …) et … qui résiste à l’arrachement et au feu !!
Je ne peux que recommander les gammes de Skeed, dans lesquelles on est déjà très bien, mais avec qui surtout on est super protégés. Si c’est la marque homologuée par la FFM et la FIM pour équiper les pilotes pros, ce n’est pas pour rien 😉

 

Allez, maintenant, je vous laisse sauter dans vos slips en cuir et fixer vos sliders, et on se retrouve vite en piste !

Julie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Une réflexion sur “Débuter la piste ? OK, mais je m’habille comment ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s